Être aidé à Domicile

Envoyer par email Imprimer Partager sur facebook Partager sur twitter
-A +A

Les personnes âgées peuvent avoir recours à plusieurs services et dispositifs qui les accompagnent face à la perte d’autonomie et leur permettent de soutenir leur projet de vie à domicile.

 LES SERVICES D’AIDE ET D’ACCOMPAGNEMENT A DOMICILE (SAAD)

Les SAAD interviennent au domicile des personnes pour les aider et les accompagner dans certaines tâches de la vie quotidienne. Ils assurent des prestations d’aide à la personne pour les activités ordinaires de la vie et les actes essentiels quand ils sont assimilés à des actes de la vie quotidienne (ex : aide au lever, à l’habillage, à l’alimentation… hors actes de soins). Ils concourent donc au soutien à domicile, à la préservation ou la restauration de l’autonomie, au maintien et au développement des activités sociales et des liens avec l’entourage.

En fonction de ses besoins et de son souhait, la personne peut choisir entre 2 modes d’intervention :

  • Le SAAD en mode prestataire : l’intervenant à domicile est salarié du SAAD. La personne âgée règle la prestation au SAAD ;
  • Le SAAD en mode mandataire : la personne âgée est l’employeur de l’intervenant à domicile et doit donc, à ce titre, être en mesure d’assumer le rôle d’employeur. Le SAAD mandataire l’assiste dans le recrutement de l’intervenant, s’occupe des démarches administratives liées à l’embauche. Le bénéficiaire règle au SAAD des frais de gestion et rémunère directement le salarié.

La personne âgée peut également employer  directement un intervenant à domicile, sans passer par un SAAD. Dans ce cas, elle devra assumer seule toutes les démarches et obligations en tant qu’employeur.

Les frais peuvent être pris en charge, notamment dans le cadre du plan d’aide APA à domicile.

 

LES SERVICES POLYVALENTS D’AIDE ET DE SOINS A DOMICILE (SPASAD)

Le SPASAD réunit un service de soins infirmiers à domicile (SSIAD) et un service d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD). Lorsque la personne âgée a besoin de l’intervention de soins infirmiers et d’aides à domicile, le SPASAD permet une meilleure coordination de ces interventions par une équipe associant les auxiliaires de vie, les infirmiers, les aides-soignants pour une prise en charge globale de la personne aidée.

Les frais sont pris en charge par l’Assurance Maladie pour la partie SSIAD. Pour les prestations du SAAD, les frais peuvent être pris en charge, notamment dans le cadre du plan d’aide APA à domicile.

aide à domicile

 

LES SERVICES DE PORTAGE DE REPAS

Le portage de repas est la livraison à domicile d’un repas répondant aux besoins de la personne âgée. Il s’adresse principalement aux usagers qui sont dans l’incapacité de faire leurs courses et/ou de préparer eux-mêmes leurs repas.

Il s’agit souvent de plateau-repas à réchauffer.

De très nombreuses communes et services proposent la livraison de repas au domicile.

Les frais peuvent être pris en charge dans le cadre de l’Aide Sociale Départementale à domicile.

LE SYSTEME DE TELEASSISTANCE

Ce service permet à toute personne fragilisée, vulnérable, âgée ou en situation de handicap de pouvoir être mise en contact, dans le cadre du soutien à domicile, avec des prestataires de téléassistance 24h/24, 7j/7, et de bénéficier d’une assistance en situation de difficultés et/ou de besoins.

Le dispositif de téléassistance repose sur un médaillon ou un bracelet d’alarme porté en permanence par la personne âgée ou en situation handicap. Grace à une pression sur le bouton d’alerte, la personne est mise en communication avec un opérateur de téléassistance.

Une téléassistance est qualifiée « d’avancée » quand elle se double d’appels de convivialité individuels émanant de la plateforme, au moins une fois par mois et à l’occasion de l’anniversaire du bénéficiaire. Elle peut également mettre en place :

  • Une écoute psychologique
  • Des alertes sanitaires
  • Une aide aux aidants familiaux
  • Un service de mise en relation (plomber, serrurier, etc.)
  • Une assistance à la vie quotidienne (aide pour les papiers administratifs, etc.)

La téléassistance peut se compléter d’un « pack domotique » qui comprend régulièrement les équipements suivants :

  • un système d’éclairage automatique (« chemin lumineux ») sur les trajets les plus courants du domicile,
  • un détecteur de gaz (dont monoxyde de carbone),
  • un détecteur de fumée,
  • un détecteur de variations anormales de température du logement,
  • plusieurs systèmes complémentaires d’alerte (tirette de douche ou « poire ») et de communication (pendentif ou bracelet), notamment en cas de chute, ces systèmes étant reliés via un terminal avec le centre de téléassistance.

Le Département, dans sa politique volontariste de soutien à domicile, propose un service de téléassistance dans le cadre d’une délégation de service public : Teleassistance64.  Le coût de ce service peut être financé notamment dans le cadre de l’APA ou de la PCH.

Pour découvrir les informations générales et connaitre les modalités d’adhésion, consultez l’espace dédié en accès rapide sur notre page d’accueil.

LES AIDES TECHNIQUES

Les équipements et aides techniques individuelles sont tout équipement, instrument, dispositif, système technique ou logiciel adapté ou spécialement conçu pour prévenir ou compenser une limitation d’activité, destiné à une personne âgée de 60 ans et plus.

 Ils contribuent à :

  • 1° maintenir ou améliorer l’autonomie dans la vie quotidienne, la participation à la vie sociale, les liens avec l’entourage ou la sécurité de la personne ;
  • 2° favoriser l’intervention des aidants qui accompagnent la personne ;
  • 3° favoriser ou accompagner le maintien ou le retour à domicile.

Ils peuvent se fixer au bâti (barres d’appui par exemple) mais ne portent pas sur l’adaptation du logement telle que la transformation d’une baignoire en douche pour laquelle il existe d’autres aides. Les équipements et aides techniques peuvent être, sur prescription médicale, pris en charge par l’assurance maladie s’ils figurent sur la liste des produits et prestations remboursables : La liste des produits et prestations - LPP | ameli.fr. De petites aides techniques peuvent également être financées par l’APA ainsi que par les Caisses de retraite et mutuelle.

LES SOLUTIONS POUR LA NUIT 

Il existe des solutions pour être aidé à domicile la nuit :

  • La Garde de Nuit Itinérante (GNI) est assurée par un service d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD).

Ce dispositif, assuré par quelques SAAD du département, propose des passages de courte durée pendant la nuit. La GNI peut intervenir par exemple pour des couchers tardifs, un change, un changement de position, un accompagnement aux toilettes. L’équipe d’intervenants peut assurer également une présence sécurisante, un soutien moral. Elle est mise en place en fonction des besoins de la personne et de sa situation, lors d’un retour au domicile après une hospitalisation, en l’absence et/ou en relais de l’entourage, etc.

Les frais peuvent être pris en charge dans le cadre du plan d’aide APA à domicile.

  • Une présence la nuit peut être assurée par l’intervention d’un service prestataire d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD), d’un service mandataire  ou par l’emploi direct d’un salarié.
  • L’accueil de nuit

C’est un mode d’hébergement à temps partiel en établissement destiné à des personnes vivant à domicile pouvant aller du dîner au petit-déjeuner, pour une ou plusieurs nuits.

Une participation aux frais peut être prise en charge dans le cadre du plan d’aide APA à domicile.

 

 

En Savoir Plus 

  • Les SAAD peuvent être des associations, des établissements publics ou des entreprises privées.
  • Les SAAD prestataires sont autorisés par le Département. Ils peuvent être soit :

- Tarifés par le Département ; ce tarif est appliqué pour le calcul des plans d’aide APA

- Non tarifés par le Département. Dans ce cas, le tarif du SAAD est libre lors de la signature du contrat puis encadré annuellement par décret. Le Conseil départemental finance l’APA sur la base d’un tarif de référence. Si le tarif du SAAD est supérieur à ce dernier, la différence reste à la charge de la personne âgée.

  • Les SAAD mandataires relèvent de la compétence de l’Etat.
  • Les prestations assurées par un intervenant que vous employez directement ne relèvent d’aucun régime juridique particulier.
  • Les organismes de service à la personne peuvent assurer des prestations sans lien avec les actes essentiels de la vie quotidienne (entretien de la maison, repassage, jardinage, portage de repas …). Pour pouvoir bénéficier des avantages fiscaux, ces organismes doivent être déclarés auprès de l’ETAT (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi).